SNIFFIN' GLUE

...AND OTHER ROCK' N' ROLL HABITS...

Arrivé au début des années 70, le mouvement punk marque une opposition violente à une société rigide et capitaliste. Faisant son apparition aux Etats-Unies, cette culture s'étendra jusqu'au Royaume-Uni. Enrôlant la jeunesse révoltée d'Angleterre, et provoquant l'incompréhension des parents face à ce style de vie. Publié jusqu'en 1977, SNIFFIN'GLUE peut se définir comme 12 publications essentielles à l'histoire de la culture punk. Pour clamer leur appartenance à ce courant, certains n'hésitent pas à créer leur propre magazine regroupant critiques de groupes, interviews ou encore d'autres codes incontournables de cette culture. Très vite ces fanzines se développent de plus en plus et deviennent un élément crucial dans la propagation de cette idéologie. SNIFFIN'GLUE est l'un d'eux, et se place comme un témoin important de l'évolution du mouvement, mettant en évidence le lien entre la musique et la mode. En 1976, alors âgé de 18 ans, Mark Perry décide de créer ce fanzine après avoir vu les Ramons en concert. Il s'inspire également du son "Now I wanna sniff some glue" de ses idoles pour le nommer. Recourant au DIY, Perry se munit d'une ancienne machine à écrire, d'un feutre et d'une règle pour créer ces numéros d'une dizaine de pages. Au début, il en publie moins de 50 exemplaires, mais les lecteurs charmés par l'authenticité de ce fanzine en demandent plus : Perry vendra même plus de 15000 copies pendant les heures de gloire du fanzine.